La Potala, palais au Tibet

9 faits pour comprendre l’histoire du Tibet et sa situation en 2021

La Chine revendique le Tibet comme étant une partie de son territoire

La Chine affirme que le Tibet est devenu une partie de son territoire sous la dynastie des Yuans, il y a plus de 800 ans. Elle défend l’idée que le Tibet n’est plus un pays depuis cette époque et qu’aucun pays n’a jamais reconnu le Tibet comme un État indépendant.

Dans les faits

Il est vrai que si le Tibet a conservé pendant des siècles une culture, une langue écrite et parlée, une religion et un système politique, il n’a jamais été un État-nation au sens moderne du terme.

À certains moments de son long passé, le Tibet a influencé et a été influencé par diverses puissances étrangères, notamment la Grande-Bretagne et les Mongols, ainsi que la Chine.

Toutefois, l’affirmation du gouvernement chinois selon laquelle le Tibet fait partie de la Chine depuis environ 800 ans n’est pas justifiée par les faits.

Le Tibet n’était pas gouverné par le gouvernement chinois avant l’invasion de 1950. En 1912, le 13ème Dalaï Lama – le chef spirituel et politique du Tibet de l’époque – a publié une proclamation réaffirmant l’indépendance du Tibet. Le pays a conservé son propre drapeau national, sa monnaie, ses timbres, ses passeports et son armée. Il a signé des traités internationaux et entretenu des relations diplomatiques avec les pays voisins.

D’un point de vue juridique, le Tibet reste un État indépendant sous occupation illégale, un fait que la Chine souhaiterait pouvoir effacer de l’histoire.

Découvrez à présent 9 faits pour comprendre l’histoire du Tibet et sa situation !

  1. Le Tibet est un pays situé dans les montagnes de l’Himalaya. Sa superficie ferait de lui le 10ème plus grand pays du monde !
  2. En 1950, la Chine a envahi son voisin et en a pris le contrôle par la force. Depuis lors, les Tibétains subissent la domination et la répression militaire de la Chine.
  3. Le 10 mars 1959, les Tibétains ont tenté de reprendre leur pays lors d’un grand soulèvement. Les protestations ont été écrasées avec une force brutale par les autorités chinoises.
  4. Pour sa survie et sa sécurité, le Dalaï Lama, âgé à l’époque de seulement 23 ans, a été contraint de fuir à travers les montagnes himalayennes vers l’Inde, où il vit encore aujourd’hui à Dharamsala.
  5. Le Tibet a été divisé et intégré aux provinces chinoises. La plus grande d’entre elles est nommée la « région autonome du Tibet« .
  6. Malgré son appellation, la “région autonome du Tibet” est tout sauf autonome. La Chine y règne d’une main de fer. Le Tibet est classé parmi les « pires » en matière de violations des droits de l’homme.
  7. La Chine affirme que les Tibétains sont heureux et mènent une vie des plus prospère, mais ne permet pas aux journalistes, aux touristes ni aux diplomates de le constater par eux-mêmes (ou sous la surveillance militaire chinoise).
  8. Une centaine de pays dans le monde ont obtenu leur indépendance depuis le début de l’occupation du Tibet.
  9. Les Tibétains n’ont jamais cessé de résister à la destruction de leur culture et de leur mode de vie. Leurs protestations continuent d’être guidées par leur foi bouddhiste et ses principes de non-violence.
Drapeaux de prières

Une réponse

  1. Namaste 🙏Bravo les filles. Je ressens tout plein de bonnes énergie. Président de l’association Népal Aide, Un toit pour le Népal (en Corse) . Nous vous suivrons chaque semaine à bord du « Yétibus » auprès de la population Corse et des scolaires. Tellement beau projet de vie.
    Notre Emblème du » Yéti  » vous portera dans vos étapes par la pensée. Merci de vous faire le messager de la cause Tibétaine ♥️. On n’est jamais trop !
    Je vous envoie une petite contribution symbolique pour soutenir votre projet à dimension humaine. 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.